Bulletin d'information

06.07.2016

Protéger la Meuse est indispensable

Categorie: Nieuws, Nouvelles

Les sociétés des eaux néerlandaises ont dû, en raison d'incidents survenus en 2015, interrompre longuement les prélèvements d'eau de Meuse

En raison d'incidents relatifs à des rejets de pyrazole et de diméthoate, des prélèvements d'eau de Meuse destinés à la production d'eau potable n'ont pu être effectués aux Pays-Bas pendant quelques mois. Par ailleurs, le nombre de dépassements de normes ou de valeurs cibles concernant des substances à risque pour la production d'eau potable gravite depuis des années autour des 10 pour cent des mesures. C'est ce que révèle le rapport annuel "La qualité des eaux de la Meuse en 2015" de la RIWA-Meuse, l'association internationale de sociétés d'eau potable qui utilisent l'eau de la Meuse comme source d'approvisionnement pour la production d'eau potable. Il est grand temps que la Meuse soit mieux protégée contre les pollutions.


De plus en plus de "substances émergentes"

Le dépassement de normes/valeurs cibles dans les eaux de Meuse concerne les substances problématiques entre-temps "connues", telles que les résidus médicamenteux, les produits phytopharmaceutiques et les substances industrielles. Cependant, grâce au développement de nouvelles techniques de laboratoire, de plus en plus de "substances émergentes" connues et inconnues sont détectées ces dernières années. Elles s'avèrent souvent être d'origine industrielle. L'incident relatif au rejet de pyrazole en est un exemple. Les sociétés d’eau potable doivent faire de plus en plus d’efforts pour continuer à produire une eau potable de qualité.

 

Qualité des eaux et influence des faibles débits

2015 a été marquée par de longues périodes de faibles débits de la Meuse. L'eau de pluie dilue alors moins les polluants. De ce fait, les eaux de la Meuse contiennent une plus grande proportion d'eaux usées épurées ou non. Cette situation entraîne une augmentation des teneurs en polluants, ce qui influence à la fois l'écologie dans le district hydrographique et la fonction de la Meuse en tant que matière première pour la production d'eau potable.

En 2015, les concentrations de metformine en périodes sèches passent par exemple de 1 à plus de 2 µg/l. Les faibles débits ont également contribué à ce que les teneurs en pyrazole pendant les incidents, au cours desquels de grandes quantités de pyrazole ont longuement été déversées, étaient proportionnellement encore plus élevées. Suivant les scénarios des climatologues, en raison du changement climatique, il y aura à l'avenir plus souvent de longues périodes à faibles débits de Meuse. Des situations comme celles que nous avons connues en 2015 peuvent donc plus souvent se produire, avec toutes les conséquences qu'elles comportent.


 

Protection du district hydrographique de la Meuse

Il est crucial de mieux protéger le district hydrographique de la Meuse contre les pollutions. Cela signifie que la RIWA Meuse s'attellera dans les prochaines années:

  • • à la réduction des émissions de substances, non seulement dans les eaux de la Meuse, mais aussi dans ses affluents;
  • • à tenir compte des sources d'eau destinées à la production d'eau potable, situées dans le cours inférieur du fleuve, dans le cadre de la gestion des affluents dans le district hydrographique;
  • • à l'amélioration des pratiques dans le cadre de la délivrance et du maintien d'autorisations de rejets conformément à la directive européenne relative aux émissions industrielles;
  • • à l'approche structurelle des substances émergentes dans l'ensemble du district hydrographique.



Delen |